infirmier

L’accord de contractualisation signé en novembre 2009 avec la DIRECCTE prévoit que les Infirmiers (ères) en Santé au Travail assurent le suivi des salariés employés par des entreprises adhérentes déclarés par elles en surveillance normale voire en surveillance renforcée dans certains secteurs.

infirmier

Les Infirmiers (ères) en Santé au Travail, de par leurs compétences et leur expérience professionnelle reconnue en santé et en prévention, contribuent à identifier, lors des entretiens infirmiers, d’éventuelles incompatibilités chez les salariés entre l’exercice de leur fonction et leur état de santé. Dans ce cas, ils (elles) alertent les Médecins du Travail, les Médecins traitants, voire des spécialistes en orientant les salariés vers eux.
Ils (elles) participent également, en appui des Médecins et/ou des IPRP aux missions assurées en milieu de travail.

les domaines d'intervention

En s’appuyant sur leur expérience (infirmier(ère) en entreprise, libéral, secteur hospitalier… ) les Infirmiers(ères) peuvent intervenir sur des actions :

  • Soit individuelles :
    Étude de poste en binôme avec un Médecin ou un IPRP I Une étude spécifique concernant un salarié en cours de reconnaissance de handicap I Une démarche TMS...
  • Soit collectives :
    Campagne de vaccination I Sensibilisation au port des EPI I Les premiers secours I Des protocoles internes (lavage des mains, trousses de secours…) I Participation aux CHSCT (sur demande des membres du Comité) I Visite du site

    methodologie

    Les suivis médicaux sont programmés environ deux semaines à l’avance par le secrétariat médical. Sur invitation, l’Infirmier (ère) peut se rendre à une réunion CHSCT. Les actions en milieu de travail font suite à un contact pris auparavant avec l’employeur.